CCentral
Suivez-nous

Chez Gibb : Le centre de la bière

FacebookTwitterPinterestTumblrRedditLinkedInGoogle+Share/Bookmark

Dépanneur chez GibbJean-François Gibson passe tous ses vendredis après-midi dans une station de radio locale à parler de microbières.

«L’animateur et moi partageons un verre et on parle de ses origines, ses caractéristiques, ses saveurs de même que les aliments qui l’accompagnent bien, explique le copropriétaire du Dépanneur Chez Gibb à Rouyn-Noranda. Ensuite, on répond aux questions des gens.»

M. Gibson a fait de sa passion pour les microbières un avantage appréciable pour le dépanneur de sa famille. Grâce à son assortiment de 350 variétés de bières provenant de 40 microbrasseries québécoises, de même que toutes les marques nationales, Dépanneur Chez Gibb est devenu la destination par excellence pour la bière dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue. «J’ai mis beaucoup d’efforts pour devenir un expert afin de pouvoir expliquer à mes clients les différences de goûts et de caractéristiques dans les microbières et de leur suggérer des accords bière et mets.»

Qui a dit que les jeunes ne savaient que faire de la jeunesse? M. Gibson est devenu un passionné des microbières durant sa jeunesse à Montréal. «On pourrait dire que c’était ma phase de recherche et développement, dit-il. J’ ai finalement réussi à convaincre mon père de vendre quelques variétés de microbières en 2006.»

M. Gibson a eu beaucoup à faire pour convaincre les microbrasseries de faire des livraisons régulières jusqu’à 1500 kilomètres de distance à un seul dépanneur. «On devait prendre beaucoup de caisses comme commande minimale, dit-il. Mais à mesure que la réputation de notre magasin pour les microbières s’est consolidée, les microbrasseries ont entendu parler de nous et ont voulu mettre leurs produits sur nos tablettes.»

Les microbières occupent maintenant le plus gros de l’espace dans le magasin d’environ 4200 pi2. En 2012, lorsque ses parents, Jacques et Laurette, lui ont demandé de les aider à gérer le magasin à titre de propriétaire au tiers, M. Gibson a accordé la priorité à l’assortiment et à la promotion de microbières. «Mes parents vieillissent et ils veulent passer moins de temps dans le magasin », dit-il.

Jacques Gibson a ouvert le magasin le 1er janvier 1986. Il avait travaillé dans les mines auparavant et il gagnait beaucoup d’argent, mais il détestait ce travail. «Il avait déjà été gérant d’une grosse épicerie et il préférait interagir avec le public, explique M. Gibson. Il a donc pris tout son argent pour acheter le dépanneur et la station-service.»

Les Gibson sont très fiers d’avoir transformé un petit magasin de quartier en une entreprise dynamique avec 19 employés. «La Chambre de commerce locale a choisi notre magasin comme l’une des trois meilleures entreprises de la région en 2013», souligne M. Gibson.

Un service à la clientèle supérieur est l’une des clés du succès de la famille. En fait, la Chambre de commerce a décerné à Chez Gibb son prix du meilleur service à la clientèle en 2012. M. Gibson saisit toues les occasions d’améliorer le service à la clientèle de ses employés. «Lorsque j’ai quelques minutes, j’explique à un nouvel employé les produits d’une section du magasin afin qu’il puisse conseiller les clients même lorsque je ne suis pas là», dit-il.

L’autre secret du succès de la famille Gibson consiste à identifier clairement les besoins des clients. «On s’arrange pour stocker les produits qui ne sont pas offerts ailleurs dans la région», explique M. Gibson. Les microbières, évidemment, sont un bon exemple et le prêt-à-manger populaire du magasin en est un autre.

Appelée La cuisine de Maman Gibb,  la section de prêt-à-manger comporte une vaste gamme de sandwiches et de repas faciles à réchauffer, préparés chaque jour par trois cuisiniers à plein temps. «On offre du spaghetti avec sauce maison, du pâté chinois et toutes sortes de salades», souligne M. Gibson.

La cuisine de Maman Gibb propose aussi un spécial du midi chaud chaque jour, comprenant une soupe ou une salade,  un plat principal et un dessert. «Le repas principal est toujours un petit quelque chose de spécial comme du bœuf haché, un plat au poulet ou une tourtière, précise M. Gibson. Il y a environ 15 personnes qui viennent ici chaque midi pour ce lunch.»

La réputation de l’assortiment de microbières du Dépanneur Chez Gibb incite des gens à faire beaucoup de millage pour au magasin régulièrement faire le plein de microbières. Plusieurs achètent aussi un plat de La cuisine de Maman Gibb pour déguster en retournant à la maison.

CONSEILS PRATIQUES:

1. ÉVALUEZ VOTRE CONCURRENCE. La cuisine de Maman Gibb ne fait pas des hot dogs, des hamburgers, des frites ou des poutines, parce qu’un restaurant voisin le fait mieux et plus rapidement qu’eux.

2. INCITEZ LES GENS À REVENIR. Les clients font la file tos les vendredis à midi pour le spécial pizza, qui comprend une pointe de pizza pepperoni et fromage, une petite boisson et des ailes de poulet ou un sac de croustilles pour 5,05 $ (taxes incluses).

3. DEVENEZ UN EXPERT. Choisissez un segment de votre commerce et apprenez tout ce que vous pouvez à ce sujet afin d’être en mesure de mieux conseiller vos clients.

4. UTILISEZ LES MÉDIAS SOCIAUX. En plus de son programme hebdomadaire à la radio, Jean-François Gibson discute des microbières de son magasin sur Facebook, Twitter et d’autres médias sociaux.

5. ANNONCEZ VOS FORCES. Le Dépanneur Chez Gibb mentionne sa vaste gamme de microbières et de spéciaux de La cuisine de Maman Gibb dans les médias sociaux et dans des annonces promotionnelles.

6. TISSEZ DES LIENS. Chez Gibb a récemment commandé des microbières pour le festival de la bière, du fromage et de la saucisse du collège local, C’est aussi en discutant avec les fournisseurs que M. Gibson a réussi à convaincre des microbrasseries éloignées de livrer leurs produits à Rouyn-Noranda.