CCentral
Suivez-nous

Comment impliquez-vous votre personnel?

FacebookTwitterPinterestTumblrRedditLinkedInGoogle+Share/Bookmark

How-do-you-engage-your-staff-2

En tant que détaillant, vous avez sûrement déjà entendu ceci : vos employés sont le visage de votre commerce. Tous les jours, ils interagissent avec les clients et peuvent souvent influencer la décision d’un nouveau client de revenir ou non à votre magasin.

Les dépanneurs peuvent offrir quelque chose que les grandes surfaces ne peuvent pas : un service personnalisé. Impliquer les employés et les traiter comme des membres importants de votre équipe peuvent faire diminuer le taux de roulement, donner des employés plus satisfaits et, par le fait même, un meilleur service.

Le sondage d’analyse des détaillants indépendants CCentral.ca 2013 demandait aux détaillants de partager leurs problèmes, leurs réussites et leurs meilleures stratégies d’emploi. Les résultats de cette année indiquent que l’implication des employés n’est pas perçu comme un aussi gros problème que par le passé. En fait, seuls 9 % des détaillants sondés en 2013 pensaient que l’implication des employés était un problème majeur pour eux, soit une baisse de 20 % par rapport à l’an dernier.

Par conséquent, le pourcentage des détaillants qui perçoivent le problème de l’implication des employés comme un problème mineur est passé de 38 % en 2012 à 55 % en 2013.

Qu’est-ce que les détaillants ont-ils fait au cours de la dernière année pour que l’implication des employés passe d’un problème majeur à un problème mineur? Notre étude indique qu’ils impliquent leurs employés par l’entremise d’une formation appropriée et de stratégies de maintien des effectifs qui assurent la satisfaction des employés, surtout ceux qui sont à temps partiels.

ÇA COMMENCE PAR LE MAINTIEN DES EFFECTIFS

Merv Jebb, propriétaire de Virden Hi-Way Grocery à Virden, Man. est un spécialiste de l’implication des employés. «J’ai 15 employés en tout, donc 12 sont à temps partiel. C’est beaucoup d’employés, dit-il. Et les employés à temps partiel veulent de la flexibilité. Personne ne veut se sentir piégé.» Parce qu’ils sont nombreux, les employés de M. Jebb peuvent avoir un horaire flexible qui tient compte de l’école, de leur famille et d’autres engagements à temps partiel.

Le cas de M. Jebb n’est pas un cas isolé. Le sondage d’analyse CCentral.ca indique qu’un horaire flexible constitue une priorité pour les propriétaires qui cherchent à embaucher et maintenir des effectifs. En fait, 82 % des répondants au sondage utilisent un horaire flexible comme outil d’embauche, suivi de commentaires positifs (69 %), de la formation (65 %) et des connaissances des produits (57 %).

Grâce à tous ces outils à votre disposition, vous pouvez minimiser le roulement des employés, qui constitue un problème coûteux et vorace en temps. Seuls 13 % des répondants au sondage disent que leurs employés demeurent avec eux moins d’un an. La majorité (34 %) des employeurs indiquent que leurs employés restent entre un et deux ans, 27 % disent qu’ils restent de trois à quatre ans et 27 % indiquent qu’ils restent pendant cinq ans et plus.

Par-dessus tout, M. Jebb croit qu’une attitude positive engendre une attitude positive. «Si vous embauchez toujours des gens ayant une attitude positive, ça va faire boule de neige. En fait, je ne fais pas grand-chose, je les laisse être qui ils sont. Si une personne est positive, cela va “déteindre” sur les autres. Même chose si une personne est négative», dit-il.

LA FORMATION CONTINUE EST ESSENTIELLE

Une fois que vous avez embauché la bonne personne et que vous lui avez donné un horaire flexible, il faut aussi lui fournir une formation continue. Il existe plusieurs outils que les détaillants peuvent utiliser pour former leurs employés et, selon le sondage d’analyse CCentral.ca de cette année, un manuel des employés arrive en tête de liste.

Quelque 63 % des répondants au sondage utilisent un manuel des employés, qui peut contenir des informations comme des mises à jour sur les produits, des rappels sur les règlements, des informations sur les nouveautés et des modifications de politiques. Ensuite, il y a la formation offerte par les fournisseurs (42 %), les modules de formation en ligne (29 %) et les salons commerciaux comme le Salon Convenience U CARWACS (22 %).