CCentral
Suivez-nous

La démarcation s’estompe

FacebookTwitterPinterestTumblrRedditLinkedInGoogle+Share/Bookmark

ycmBlurringTheLines_052_YCM_Gray_In-store FeatureAN DERNIER, LES CANADIENS se sont tournés plus que jamais vers les dépanneurs pour une collation sur le pouce ou une solution de repas. Technomic, analyste de marché de Chicago, souligne que les ventes de plats cuisinés (soupe, lasagne, salade, pointes de pizza, etc.) avaient augmenté de quatre points au Canada l’an dernier. Les produits comme les sandwichs emballés, les burritos et autres collations préemballées ont fait encore mieux avec des ventes en hausse de six points. Cela montre bien que les Canadiens comptent plus souvent sur les dépanneurs pour trouver des solutions aux défis de l’heure des repas. En fait, 24 % des visites dans un dépanneur con- cernent maintenant le déjeuner, le dîner ou le souper. Alors que 26 % des visites concernent des collations comme un beigne ou un sac de croustilles, la tendance vers les dépanneurs en tant que destination pour un repas rapide et délicieux s’accentue.

«Alors que les achats d’une boisson seule (51 % des visites) et d’une collation représen- tent la pierre angulaire des services alimen- taires dans les dépanneurs, ce ne sont pas les possibilités qui manquent d’élargir l’offre pour les occasions de repas», de dire Donna Hood Crecca de Technomic. Elle suggère qu’en rendant leurs repas plus attrayants, les exploitants pourraient faire augmenter les ventes, parce que les repas se vendent plus cher que les boissons seules ou les colla- tions. «Il importe de répondre aux besoins des consommateurs pour la commodité et la satiété. Les options préemballées pourraient attirer davantage de clients vers les repas, tandis que les options de déjeuner portatif, comme des sandwichs, pourraient encour- ager les visiteurs du matin à acheter un repas complet avec leur boisson.»

ycmBlurringTheLines_052_Gray_YCMMay2014_LeslievillePumpsLes produits santé et mieux-être constitu- ent un autre élément clé pour satisfaire la demande des consommateurs pour des aliments préparés. En effet, la santé est une préoccupation principale pour plus d’untiers (35 %) des clients de dépanneurs, qui ont dit à Technomic que des produits santé les encourageraient à acheter des services ali- mentaires dans les dépanneurs plus souvent. «En plus de mettre au menu des plats santé familiers comme des salades et des fruits, les dépanneurs devraient indiquer les ingrédi- ents sains le cas échéant. En fin de compte, il importe de faire preuve de transparence quant au contenu nutritionnel des produits et de leur approvisionnement alors que les dépanneurs cherchent à améliorer sans cesse la perception qu’ont les gens de leur offre santé», explique Mme Crecca.

La bonne organisation du magasin ainsi que l’abordabilité et la propreté sont essentielles à la bonne prestation des offres d’aliments en magasin et à leur acceptation par le client. Technomic a découvert que les attentes en ce qui concerne l’apparence et l’ambiance des magasins vont probable- ment être plus élevées à mesure que de plus en plus de consommateurs choisissent les dépanneurs pour leurs achats de produits de services alimentaires. «L’apparence du magasin peut servir à améliorer la percep- tion de la qualité. Par exemple, des comptoirs d’aliments bien entretenus et des comptoirs où les clients peuvent voir la préparation des aliments maison aident à transmettre l’idée de fraîcheur, ce qui peut aider à faire augmenter les achats d’aliments», de dire Mme Crecca.

Cette tendance vers une plus grande présence des services alimentaires dans les dépanneurs n’est pas passée inaperçue chez les restaurants à service rapide. Par exem- ple, A&W a lancé une stratégie en 2015 qui ajoutera quelque 300 nouveaux restaurants partout au Canada, dont 100 seront situés dans des dépanneurs, au cours des cinq prochaines années. La chaîne de Vancouver désire élargir le modèle de ses magasins autonomes traditionnels. Cela comprend des emplacements dans des dépanneurs partout au pays. «Ces endroits sont parfaits pour les plus petites localités, et les dépanneurs conviennent parfaitement», affirme Richard Williams, directeur, A&W, parc immobilier national, stations-service et dépanneurs. Il ajoute qu’A&W travaille actuellement avec des partenaires majeurs comme Petro Can- ada, Parkland, Canadian Tire et Irving Oil. Des emplacements entre 1500 et 1700 pi. ca. ont récemment ouverts à Red Deer, AB, Kelowna, C.-B. et Fergus, Ontario. M. Wil- liams souligne que beaucoup d’exploitants de sites choisissent d’aller avec un franchisé qui gère les services alimentaires plutôt que d’avoir à apprendre un nouvel ensemble de compétences.

Derrière la croissance et l’acceptation des marques de services alimentaires qui cohabitent, il y a leur capacité à offrir un produit uniforme, une structure d’affaire systématisée et des normes professionnelles que le public connaît et comprend. «Dans le passé, les gens n’étaient pas intéressés à acheter de la nourriture dans une station- service, ajoute M. Williams. Maintenant que les stations-service deviennent des centres de service à guichet unique, cette façon de penser a changé, et c’est grâce aux services alimentaires de marque que les gens sont maintenant assez à l’aise pour acheter un repas en même temps que leur essence et un lavage d’auto.»

 

3-tips-for-foodservice-successA&W a tiré son épingle du jeu grâce à sa capacité à couvrir toutes les occasions de re- pas de la journée, en offrant des hamburgers et des déjeuners 24 heures sur 24. Pour réus- sir dans les services alimentaires en dépan- neur, vous devez offrir plus qu’une marque qui n’offre que le déjeuner ou le dîner. C’est là que réside le succès de MTY Food Group, un franchiseur de Toronto, ayant plus de 30 marques comme M. Sub, Thai Express et Country Style dans son vaste portefeuille. Karen Weldman est vice-présidente, MTY, Développement de nouvelles affaires – marques express. Comme M. Williams, Mme Weldman remarque une augmentation des services alimentaires de marque dans les dépanneurs. Elle souligne que le franchisage fournit une formation et une uniformité des produits qui sont difficiles à trouver si vous êtes un site indépendant. «Il y a beaucoup d’avantages à avoir une marque bien connue associée à votre site. Cela comprend la publicité nationale et régionale pour attirer les clients en magasin ainsi que l’effet de halo que l’identité positive d’une marque sur le marché peut avoir sur un petit détaillant», dit-elle.

 

Elle ajoute que le fait d’avoir une franchise vous intègre vraiment dans le domaine des services alimentaires. «Beaucoup d’exploitants de dépanneurs touchent un peu aux services alimentaires, mais échouent souvent dans l’exécution», dit-elle, en mentionnant un exploitant qui a décidé de prendre les choses au sérieux, a ajouté une franchise à son site et a vu ses ventes mensuelles de boissons chaudes grimper à 22 000 $.

 

Les marques suggèrent également des aliments frais, préparés en magasin. Cela va à l’encontre de l’idée qu’ont des clients que les dépanneurs n’offrent que des sandwichs emballés et des aliments de base comme des hot dogs. Évidemment, des marques comme Mr. Sub ou Extreme Pita ont une aura santé qui est attrayante pour une clientèle qui exige des produits meilleurs pour la santé.

CC-05Foodservice-Sushi

Actuellement, c’est l’exploitant de chaîne dans les secteurs avec et sans essence qui stimule la présence des marques de services alimentaires dans les dépanneurs. Pris ensemble (avec et sans essence), les sites de services alimentaires en magasin ou autonomes dans les chaînes représentent plus de 10 % des ventes. Étant donné que les exploitants recherchent des moyens de maximiser le rendement de leur investisse- ment par pied carré, on peut s’attendre à voir davantage d’exploitants faire équipe avec des marques de restauration rapide afin de faire augmenter les revenus et d’améliorer l’expérience des clients dans les dépanneurs. Face à cette concurrence, où la démarcation s’estompe entre magasin de détail et restaurant, les exploitants indépendants doivent voir cela comme une occasion de changement.