CCentral
Suivez-nous

Le carrefour marchand du village

FacebookTwitterPinterestTumblrRedditLinkedInGoogle+Share/Bookmark

_DSC9188Les astuces de Mme Ouellet pour exploiter un magasin dans un petit marché ou un marché isolé :

1. Faites une bonne première impression. Johanne et Jacques ont passé les deux premières années à rénover le magasin, y compris remplacer les fenêtres et les portes, ajouter des comptoirs plus longs, améliorer les armoires à cigarettes et d’autres améliorations. Mme Ouellet s’assure que le magasin est toujours propre et bien éclairé, que ses allées sont bien organisées pour favoriser la circulation et que tous ses produits sont placés dans des endroits faciles à trouver.

2. Offrez un service impeccable. Rien ne nuit autant à un commerce dans une petite collectivité qu’une personne qui dit à une autre qu’elle a eu une mauvaise expérience dans ce magasin. Il faut faire preuve de diplomatie en tout temps. Si c’est possible de satisfaire chaque client, il faut faire les efforts nécessaires en ce sens.

3. Déterminez ce qui manque dans votre région. Marché J. Ouellet attire les gens de loin, car c’est un magasin ayant une bouchère chevronnée et un grand comptoir de viandes à plusieurs kilomètres à la ronde.

4. Offrez de la commodité. Marché J. Ouellet met une salle de bain à la disposition de ses clients. Elle est vérifiée régulièrement pour s’assurer qu’elle est propre et qu’il ne manque rien.

5. Élargissez la portée de votre marché. Les clients habituels et potentiels des collectivités avoisinantes découvrent les spéciaux hebdomadaires du magasin dans ses circulaires distribuées.

6. Créez des façons de fidéliser les clients. Marché J. Ouellet prend les commandes téléphoniques de ses clients âgés et livre directement chez eux.

7. Attirez l’intérêt des gens. Mme Ouellet recommande d’offrir des spéciaux régulièrement. Les clients font la file au magasin le vendredi soir pour acheter le fameux poulet barbecue de Mme Ouellet. Il en va de même pour les pizzas faites sur commande, offertes les fins de semaine.

 

Johanne Ouellet ne blague pas quand elle dit connaître tout le monde en ville. «Quand on exploite le seul dépanneur/épicerie dans un village de moins de 400 habitants, on finit par connaître tous les résidents», explique la copropriétaire et gérante du Marché J. Ouellet à Esprit-Saint au Québec.

Il y a huit ans, son mari Jacques et elle ont acheté le magasin situé dans la collectivité à 60 kilomètres au sud de Rimouski. Pourtant, ce n’est pas comme s’ils n’avaient plus rien à faire. Elle était encore conductrice d’autobus scolaire et il est conducteur de machinerie forestière depuis plus de 30 ans.

«On aime bien la sécurité financière et l’indépendance que nous offre notre commerce prospère dans notre vie actuelle et au moment de notre retraite», de dire Mme Ouellet.

Ils sont devenus des entrepreneurs il y a 18 ans quand ils ont ouvert un casse-croûte dans leur collectivité. Ils ont pris cette décision après que Jacques ait eu une greffe de rein. «Nous n’étions pas certains s’il allait pouvoir reprendre son emploi régulier», dit-elle.

Cependant, après 10 ans, un changement d’imposait. Par contre, Mme Ouellet ne se doutait pas qu’elle serait de retour aussi tôt dans la cuisine. «À mesure qu’on rénovait le magasin, on s’est rendu compte qu’il y avait un réel besoin pour des produits frais prêts à manger dans notre village, dit-elle. J’ai donc mis à contribution mon expérience en restauration dans la cuisine au fond du magasin.»

Mme Ouellet prépare la plupart des plats, qui comprennent une variété de produits maison, comme de la tourtière et son poulet barbecue signature. «Le poulet barbecue est très populaire au dîner, souligne-t-elle. Beaucoup de gens arrêtent aussi en chercher après le travail le vendredi, qui est la seule soirée où on l’offre.»

Pour dessert, elle propose des tartes au sucre ou aux raisins secs. «Les gens adorent mes tartes maison, surtout les tartes au sucre, remarque Mme Ouellet. Elles ne restent pas longtemps sur les tablettes.»

Les fins de semaine, le magasin répond à un autre besoin. Le personnel prépare des pizzas de 10 et 14 po au fur et à mesure des commandes. En général, il s’agit de pizzas toutes garnies ou le spécial maison. «J’ai formé mes employés à préparer des pizzas comme je les aime», de dire Mme Ouellet.

Le comptoir des viandes est toujours achalandé. «Les gens viennent d’autres collectivités pour acheter du bœuf haché, des tournedos, de la côte de bœuf et toutes les autres excellentes coupes de viande que nous vendons, explique Mme Ouellet. Notre bouchère possède plus de 25 ans d’expérience, elle est donc en mesure de donner aux gens ce qu’ils veulent.»

Étant donné qu’ils sont propriétaires du seul dépanneur/épicerie à Esprit-Saint, Johanne et Jacques ont vraiment à cœur les besoins des résidents de la collectivité. «Nous avons une section de quincaillerie comprenant les outils et fournitures de base et une section automobile avec des filtres, des bougies, de l’huile à moteur, du lave-glace et autres produits nécessaires que les gens peuvent se procurer en cas d’urgence, souligne Mme Ouellet. Ils n’ont pas besoin d’aller à Rimouski.»

Ils offrent aussi la location de DVD. «C’est important de voir ce qui est offert dans les autres magasins à proximité et ce qui manque que vous pouvez fournir pour faciliter la vie des gens», remarque Mme Ouellet.

«Le service est une priorité essentielle pour nous, insiste-t-elle. C’est important que chaque personne qui sort de notre magasin soit satisfaite, car on veut que les gens reviennent souvent.»

Mme Ouellet est très fière de l’aspect de son magasin. «J’aime bien ça quand les gens me disent “Vous avez un beau magasin”, dit-elle. On reçoit beaucoup de compliments sur la propreté et l’agencement du magasin.»

Tous ces efforts par Marché J. Ouellet ne sont pas passés inaperçus. En effet, Colabor, un important distributeur de marques alimentaires nationales, a décerné au magasin un certificat de mérite chaque année depuis les six dernières années. «Le certificat tient compte de divers éléments, y compris la propreté du magasin, la disponibilité des stocks, l’efficacité/l’impact des circulaires et la clarté de l’affichage, de dire Mme Ouellet. Je suis très fière de mettre cette plaque bien en évidence dans mon magasin.»