CCentral
Suivez-nous

Le succès dans la peau

FacebookTwitterPinterestTumblrRedditLinkedInGoogle+Share/Bookmark

par Charlotte Boulanger

Si les murs du bâtiment de 150 ans où loge la Tabagie St-Félix pouvaient parler, ils auraient beaucoup à dire. Richard Bellerose, propriétaire du magasin depuis 1986, se souvient : «Quand j’étais petit, je passais souvent acheter des bonbons au magasin, où mon père et mon grand-père avant lui, travaillaient.»

Beaucoup a changé depuis que M. Bellerose a repris l’entreprise à St-Félix-de-Valois. Le magasin de fleurs et le salon de coiffure ont disparu. Aujourd’hui, la bière, le vin, les cigarettes et les billets de loterie attirent des clients de partout. Les clients ont un très grand choix de magazines, de DVD, et d’accessoires de marque, dont la bière. On peut acheter des aliments prêts à manger ou y prendre un café.

SmallGrocery_YCMMay15_Simard_4784 copyLorsqu’on lui demande ce qui le satisfait, M. Bellerose répond : «Je suis fier parce que j’ai développé ce commerce, ajouté la bière et le vin, entre autres, et mis beaucoup d’énergie dans la loterie. Je suis un des plus gros vendeurs de bière dans la région, environ 20 000 caisses par an».

«J’ai commencé à ajouter les bières de micro-brasseries, et c’est annoncé sur notre page Facebook quand nous en offrons une nouvelle. À l’occasion, on a aussi des dégustations.»

Tout le monde y gagne

«Bien avant que ce soit populaire, j’ai créé des groupes de loterie en commençant sur du papier carbone pour préparer des listes qui ont plus tard été photocopiées. Il fallait que les gens me fassent confiance pour faire marcher un nouveau concept comme ça. Je pouvais faire 20 groupes à 1000 $. C’était beaucoup de travail», de dire M. Bellerose.

«Finalement, Loto Québec a envoyé une équipe pour filmer ce que je faisais. Les combinaisons multiples les ont inspirés à faire de même. On a toujours vendu beaucoup de billets. Notre plus gros lot gagné a été de 30 millions $.»

Ce n’est pas inhabituel pour ses employés de vendre quatre fois plus de billets que prévu. «J’encourage les employés à vendre des billets Célébration*, par exemple, en leur donnant 50 cents par billet vendu. J’essaie aussi des nouvelles idées, comme le tirage de billets de hockey que j’organise depuis deux ans. Cette année, le gagnant se méritait quatre billets et le transport en limousine jusqu’au Centre Bell avec ses invités.»

La marge de concurrence

«Je suis indépendant, n’étant pas affilié à une bannière. Les gens paient comptant ou par carte de débit. Les clients économisent et on vend beaucoup de cigarettes et autres produits parce qu’on a de très bons prix.»

Afin de maintenir un grand volume, le propriétaire utilise son vaste réseau pour offrir aux associations et aux planificateurs d’événements de la région un servie de qualité remarquable et des prix avantageux. «Je fais profiter à ces clients des cadeaux offerts par les fournisseurs, ce qui contribue au succès des événements.»

Des avantages mutuels

Travailler à la Tabagie St-Félix est une situation gagnant-gagnant. «Les horaires sont flexibles pour accommoder les étudiants et les gens à temps partiel. Chez nous, le personnel comprend l’importance de bien traiter les clients. Quand les vérificateurs du service à la clientèle évaluent le personnel, ils disent qu’ils ont été accueillis avec un vrai sourire et une belle attitude.»

«Quand on remarque le positif, la relation employé-employeur se porte mieux. Le climat est amical; les employés restent tout le long de leurs études et reviennent même nous voir à l’occasion pour nous saluer.», ajoute-t-il.

Conseils judicieux aux plus jeunes

Pour quiconque est intéressé à travailler dans l’industrie des dépanneurs, M. Bellerose résume les secrets du succès : «Il faut aimer discuter et interagir avec le public et travailler fort sans compter les heures. Comme dans plusieurs domaines, il faut beaucoup d’efforts pour arriver au but fixé.»

Bellerose travaille à plein temps avec son épouse, se levant à 4 h le matin h et travaillant toute la jou et travaillant toute la journée. Le magasin ouvre tous les jours à 5 h ferme à 21 h du dimanche au mardi et à 22 h du mercredi au samedi.

«Quand on aime le monde, on en rencontre de tous les genres. Je continue d’être surpris par certains de mes clients,» souligne M. Bellerose.

Conseils pratiques : 

1. Planifiez d’avance. C’est important de bien planifier les achats tout au long de l’année; les clients aiment avoir une bonne variété de produits.

2. Tenez-vous au courant. Se tenir au courant des tendances et des besoins changeants est aussi important que de garder l’esprit ouvert pour innover.

3. Distribuez la richesse. Gardez vos employés motivés en partageant avec eux les cadeaux que vous recevez d’entreprises et les invitations à des soirées organisées par vos fournisseurs.

4. Collaborez lorsque vous le pouvez. Si vous êtes ouvert à des idées ou des suggestions que vous développez avec les représentants, vous en sortirez tous les deux gagnants. Une bonne collaboration importe.

5. Privilégiez ce que vous aimez. S’impliquer dans des événements comme une collecte de fonds n’est pas juste une question de visibilité médiatique. Pour réussir, il faut croire à tout ce qui nous tient à cœur.

 

*Les billets Célébration coûtent 25 dollars chacun et sont disponibles en novembre et décembre.