CCentral
Suivez-nous

Les étoiles des dépanneurs : Le partenaire communautaire

FacebookTwitterPinterestTumblrRedditLinkedInGoogle+Share/Bookmark

0015_Gray_YCM Sept 2014_All Stars WestConseils pratiques:

1. Impliquez-vous. Devenez un partisan de votre collectivité en vous impliquant dans des initiatives locales, comme les sports, les œuvres caritatives ou des évènements spéciaux.

2. Traitez vos employés comme votre famille. Favorisez l’engagement de vos employés en récompensant le travail bien fait et en tenant compte de leurs commentaires et suggestions.

3. Apprenez à connaître vos clients. Appelez-les par leur nom et favorisez un sentiment d’appartenance chaque fois qu’ils viennent ans dans votre magasin.

 

Tout a commencé un été lorsque Tom Bell et son épouse Donna avaient besoin de beurre pour un souper qu’il organisait à leur maison de La Salle, Man. Il n’y avait pas de magasin dans cette petite ville en pleine croissance. Tom s’est donc rendu à Winnipeg, la ville la plus proche. À son retour, une heure plus tard, Donna lui a dit qu’ils avaient besoin de crème sûre.

En retournant en ville, Tom s’est dit que sa collectivité avait vraiment besoin d’un magasin. À l’automne de cette année-là, ils avaient acheté le terrain et ils étaient sur le point de venir les propriétaires d’une petite entreprise.

Leur magasin s’appelle Jeni’s Fine Foods and Hardware, un nom qui vient de la combinaison des noms de leurs filles, Jennifer et Nikki. «Ce nom est un clin d’œil à notre famille et renforce l’atmosphère de petite ville, de dire Tom. Nous avons ouvert nos portes le 1er mai 2000. À cette époque, la ville comptait 900 habitants; nous sommes maintenant environ 2400. La ville a connu une excellente croissance et notre magasin a pris de l’ampleur en même temps.» Maintenant, Jeni’s est un partenaire des gens de la place, et le magasin travaille fort pour redonner à la collectivité qu’elle considère comme sa famille.

Le choix de Tom

Tom a récemment perdu du poids, et sa fille Nikki, qui est étudiante en alimentation et nutrition à l’université, voulait faire quelque chose pour inciter les gens de sa collectivité à mieux manger. «Nous avons créé un programme que nous avons appelé “Tom’s Choice” (Le choix de Tom). Les clients sont plus sensibilisés à ce qu’il y a dans la nourriture et à ce qu’ils mangent et boivent. Nikki a passé en revue les produits du magasin et elle a choisi les meilleurs dans chaque catégorie, d’un point de vue nutritionnel», explique Tom.

Les clients entrent maintenant chez Jeni’s et recherchent l’affiche Tom’s Choice à côté de produits comme du bacon, du yogourt, du pain et des croustilles et ils peuvent choisir l’option la plus santé. «D’un côté pratique, si vous êtes pressé et que vous passez ramasser quelques articles, vous n’avez pas à comparer les ingrédients sur les étiquettes, ajoute-t-il. Parce que nous vivons dans une petite ville, les gens nous connaissent et ils ont vu que j’ai perdu du poids, alors le programme est très populaire»’ de dire Tom. Il met à jour son site Web en ajoutant des produits Tom’s Choice ou des recettes du mois, et il a observé une augmentation des ventes lorsque certains produits sont en vedette.

Redonner à la collectivité

«Nous sommes très impliqués dans notre collectivité, nous sommes entraîneurs au baseball et au hockey, souligne Tom, qui ajoute que cette implication les a aidés à recruter des employés. On apprend à connaître ces jeunes sous un autre angle, on découvre qui ils sont. Il ne suffit pas toujours d’être intelligent, il faut qu’ils soient bons travailleurs et puissent gérer certaines situations et le stress. Cela fonctionne très bien pour nous et ça fait partie du côté relationnel ou familial de notre entreprise», dit-il.

Jeni’s organise aussi des tournois de golf caritatifs, a donné de l’équipement sportif aux équipes locales, a refait des terrains de baseball et a récemment ouvert Jeni’s Canteen dans les nouvelles installations récréatives de la ville.

Comme de la famille

Étant donné l’atmosphère familiale de Jeni’s, Tom affirme qu’il n’a pas beaucoup de roulement chez son personnel. En fait, la majorité de ses employés demeurent avec lui plus de quatre ans. «J’ai une employée qui a terminé son cours universitaire et qui a été travaillé ailleurs avant de revenir ici. Elle aimerait avoir sa propre entreprise et elle est donc revenue à plein temps afin de mieux comprendre comment gérer une entreprise», souligne Tom.

Mais Tom n’est pas simplement tombé sur de bons employés par chance. Il les traite avec respect et travaille fort pour créer un lieu de travail amusant et positif. Il admet que c’est probablement rare, mais chez Jeni’s, l’horaire est arrangé en fonction des heures que les employés veulent travailler et non pas en fonction d’heures qui leur sont imposées. «Je demande à chaque employé de me remettre son horaire indiquant les dates où il peut travailler et celles où il n’est pas disponible à cause d’évènements ou d’examens et on crée l’horaire en fonction de cela. Cela prend plus de temps, mais ça semble toujours bien fonctionner», dit-il. Il organise aussi des activités de groupe et récompense le travail bien fait.

Afin de favoriser un sentiment d’appartenance, Tom forme ses employés à apprendre le nom des clients réguliers. «Cela renforce l’atmosphère de petite ville quand on accueille le client par son nom, plutôt que de simplement lui dire bonjour. On s’est vraiment efforcé de faire en sorte que notre personnel et nos clients se connaissent bien et on transporte toujours les sacs de nos clients à leur voiture. On ne leur demande pas s’ils ont besoin d’aide, on ramasse leurs sacs et on va avec eux à leur voiture en jasant avec eux.»

Grâce à un service personnalisé, des employés engagés et les options santé que les clients recherchent, Tom a trouvé la bonne formule pour le succès à La Salle, Manitoba.