CCentral
Suivez-nous

Maux de tête de période d’impôt?

FacebookTwitterPinterestTumblrRedditLinkedInGoogle+Share/Bookmark

YCMJan17_ExpertOpinion_BruceBallPar Bruce Ball, FCPA, FCA, associé fiscaliste national, BDA Canada s.r.l., nouveau vice-président – fiscalité, Comptables professionnels agréés du Canada

Bon nombre de propriétaires d’entreprise redoutent le temps et les frais associés à la saison des impôts. Mais, en fait, ça peut être le moment idéal pour faire le point et améliorer votre situation financière. En tant que petit détaillant, voici cinq choses que vous pouvez faire pour que la production de votre déclaration de revenus soit plus facile. Vous pourriez même faire une économie d’impôt.

1. Mettez de l’ordre dans vos dossiers

Commencez par vous assurer d’avoir sous la main les documents nécessaires. Si vous gérez votre entreprise en tant que société, l’Agence du revenu du Canada (ARC) voudra voir des dossiers comptables formels et un état des résultats et un bilan établis à la fin de l’exercice de la société.

Rassemblez vos reçus pour dépenses professionnelles et autres documents, tels que des factures payées, ainsi que les papiers nécessaires pour prouver les revenus que vous avez générés, y compris les sommaires de caisse enregistreuse et les relevés bancaires. Si l’ARC vous vérifie et que vous ne pouvez pas produire les dossiers nécessaires, vos coûts aux fins de l’impôt pourraient augmenter. Par exemple, vos dépenses d’affaires pourraient être rejetées ou l’ARC pourrait penser que vous avez gagné plus de revenus que ce que vous avez déclaré. Vous devrez conserver les dossiers pendant au moins six ans et plus longtemps dans certains cas.

Vous n’êtes pas une société? Vous devez quand même tenir des dossiers détaillés, mais des états financiers formels ne sont pas obligatoires.

2. Repenser la façon dont vous êtes payé

Ce n’est pas facile de décider de la meilleure façon de retirer des fonds provenant d’une société pour un usage personnel. Vous pouvez vous payer par salaire ou dividendes (ou un mélange des deux), et chaque méthode a ses avantages et inconvénients :

  • Votre société ne peut pas déduire les dividendes qu’elle vous paie, mais le taux d’imposition des dividendes est inférieur à celui des salaires.
  • Votre société peut déduire votre salaire (s’il est raisonnable), et cela augmentera vos droits de cotisation à un REER déductible d’impôt. Cependant, vous et la société devrez verser des cotisations au Régime de pensions du Canada sur votre salaire, et votre salaire sera soumis à des retenues à la source.

Quel que soit votre choix, ne mélangez pas les transactions personnelles et professionnelles. Votre société devrait avoir son propre compte bancaire. L’argent dont vous avez besoin pour vivre devrait être versé dans votre compte personnel comme salaire ou dividendes.

3. Entreprise familiale

Des membres de votre famille travaillent-ils dans l’entreprise? Versez-leur un salaire et vous pouvez le déduire de votre revenu d’entreprise ou de travail indépendant.

Tout cela devra être solidement documenté. L’ARC garde un œil sur les sommes versées aux membres de la famille. Soyez prêt à prouver le nombre d’heures que travaillent les membres de votre famille et aussi que les montants que vous leur payez sont similaires à ce que vous payeriez un non-membre de la famille pour le même travail.

4. Pensez à avoir recours aux services d’un pro

Devriez-vous préparer votre déclaration de revenus vous-même ou embaucher un comptable professionnel agréé? Cela dépend de la complexité de la structure de votre entreprise.

Si vous avez une société, vous pourriez avoir de la difficulté à trouver comment remplir votre déclaration de revenus corporative, tirer un revenu provenant de l’entreprise, payer le moins de taxes possible et traiter d’autres problèmes de conformité. Bien que les conseils professionnels se paient, vous saurez que vous ne payez pas trop d’impôt et vous aurez un expert à vos côtés si vous deviez être vérifié.

En revanche, votre déclaration de revenus personnelle peut être simple, avec seulement votre revenu de salaire et/ou de dividendes à déclarer, ainsi que les déductions et crédits d’employés habituels.

Si vous n’utilisez pas une société, votre situation fiscale sera plus simple. Malgré cela, ça peut être difficile de déclarer les revenus d’une entreprise et de réclamer correctement les dépenses, et vous pourriez vouloir envisager d’avoir recours à un professionnel.

5. Produisez votre déclaration de revenus et payez vos impôts en temps opportun

Enfin, un moyen facile de réduire votre facture fiscale consiste à produire votre déclaration et à payer vos impôts quand ils sont dus. Des coûts différents s’appliquent aux déclarations et aux paiements tardifs, donc, si vous ne pouvez pas respecter un délai, vous pouvez toujours économiser de l’argent en respectant l’autre.

Pour obtenir d’autres conseils sur la déclaration de revenus, visitez les pages Web de l’ARC pour les petites entreprises (http://www.cra-arc.gc.ca/tx/bsnss/sm/menu-fra.html) et les sociétés(http://www.cra-arc.gc.ca/tx/bsnss/tpcs/crprtns/menu-fra.html).

Échéances pour les impôts – Mettez-le à votre agenda

Revenus d’affaires d’un contribuable :

  • Sommes impayées au titre de l’impôt des particuliers pour 2016 dues le 1er mai 2017 (étant donné que le 30 avril 2017 est un dimanche)
  • Date d’échéance de la production de la déclaration de revenus : le 15 juin 2017

Société :

  • Sommes impayées au titre de l’impôt des sociétés généralement dues trois mois après la fin de l’exercice
  • Déclaration d’impôt due six mois après la fin de l’exercice