CCentral
Suivez-nous

Se créer un réseau social

FacebookTwitterPinterestTumblrRedditLinkedInGoogle+Share/Bookmark

OLYMPUS DIGITAL CAMERAConseils pratiques

Tâtez le terrain. Créez votre page Facebook et passez le mot à vos clients. Voyez s’ils désirent se connecter avec vous en ligne.

Bâtissez votre marque. Créez un logo et favorisez la notoriété de la marque par l’entremise des médias sociaux. Annoncez votre présence dans les médias sociaux sur tout le matériel de marketing que vous avez.

Rassemblez-vous autour des enjeux. Les médias sociaux sont une excellente façon de passer le mot sur les enjeux de l’industrie et de se connecter avec les intervenants de l’industrie afin de rester au fait de la situation.

 

Ce n’est un secret pour personne : le paysage de la vente dans les dépanneurs change. Jason Schultz, propriétaire du magasin EastSide Confectionery à Sault Ste. Marie, Ontario, affirme que c’est un domaine difficile, mais il croit qu’il incombe aux détaillants de s’adapter et de changer avec leur époque.

«C’est difficile de survivre, car le tabac de contrebande nuit aux petites entreprises comme la nôtre. Cela signifie que notre rôle change considérablement, mais comme toute bonne entreprise le sait, il faut évoluer avec son époque», dit-il.

M. Schultz a adapté son commerce de plusieurs façons, mais l’une de ses principales initiatives consistait à créer sa présence dans les médias sociaux afin d’établir une communauté.

Le rôle des médias sociaux

Les médias sociaux, c’est plus qu’un espace pour afficher votre offre. C’est un espace qui vous permet de bâtir votre marque, de communiquer avec vos clients et de faire en sorte que votre commerce demeure à l’esprit des gens de votre communauté.

«Pour un petit indépendant comme nous, je crois que les médias sociaux sont un incontournable. Nous n’avons pas les moyens financiers d’avoir une campagne de marketing, et pourtant le marketing est l’une des plus importantes composantes de tout commerce, affirme M. Schultz. Facebook est gratuit. Évidemment, avant de vous lancer, vous devez savoir que cela demande du temps et de l’attention. Mais cela peut vraiment hausser votre commerce au même niveau que les grandes entreprises.»

M. Schultz a lancé la page Facebook du EastSide Confectionery afin de tâter le terrain et de voir si les clients étaient intéressés par ce qu’il affichait. Ils le sont. La page Facebook a 359 «J’aime» et plusieurs de leurs «amis» examinent souvent le contenu et le partagent régulièrement.

Quelle sorte de contenu M. Schultz affiche-t-il sur sa page? «Sur Facebook, non seulement peut-on afficher des informations sur les spéciaux, les aubaines, les gros lots des loteries, etc, mais nos clients peuvent aussi interagir avec nous et c’est tout aussi important. Ils peuvent nous envoyer des messages par Facebook et nous demander nos heures d’ouverture ou voir si la friterie est ouverte. Cela rejoint instantanément nos suiveurs qui peuvent ensuite le partager. Les clients peuvent même interagir avec nous et nous poser des questions sur les aubaines», dit-il.

En plus de l’offre de dépanneur standard, EastSide a aussi une friterie saisonnière qui propose des frites fraîchement coupées, des hamburgers, des ailes de poulet, etc. Dès cette année, ils offriront également un comptoir de mets à emporter.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

«Notre objectif consiste à offrir à nos clients une alternative aux produits frits que notre friterie leur propose. Les gens sont plus soucieux de leur santé, donc les soupes, les salades et les sandwiches frais conviennent mieux à cette réalité», dit-il, ajoutant que les médias sociaux lui ont permis d’annoncer et de sensibiliser les gens à sa nouvelle offre de services alimentaires.

L’importance du marketing

«Malheureusement pour la plupart des propriétaires de petites entreprises, on est tellement occupés par le fonctionnement au quotidien que c’est difficile de se concentrer sur la croissance de notre commerce. Le propriétaire est aussi le concierge, le comptable, le commis, le cuisinier, le représentant des RH, etc., alors le marketing peut être assez loin dans les priorités», dit-il. Mais n’importe quel détaillant prospère vous dira que c’est l’un des plus importants éléments pour bâtir un commerce.

«Je crois que Facebook remplace le journal local. Auparavant, tout le monde lisait le journal, et les gens voyaient votre annonce. Aujourd’hui, tout le monde est sur Facebook, et vous pouvez cibler ces gens plus efficacement et plus rapidement», dit-il.

M. Schultz a inclus le logo Facebook sur le matériel de marketing du EastSide pour que les clients le trouvent facilement en ligne. «Je crois que c’est évident que si vous avez un commerce aujourd’hui, vous devriez être sur Facebook. C’est comme par le passé, quand tout le monde était dans les pages jaunes.»

M. Schultz a une formation en conception graphique, il a donc créé le logo de son magasin qui est instantanément reconnu par les gens du coin. «J’ai fondé mon logo sur la vieille enseigne d’Orange Crush qui trône depuis toujours sur notre bâtiment. Même si vous ne connaissez pas le nom de notre magasin, si vous avez vu notre enseigne, vous ferez le lien avec notre logo», affirme-t-il.

Bien comprendre les enjeux

«Malheureusement, étant donné la réticence du gouvernement à traiter sérieusement la question de la contrebande du tabac, il semblerait que l’ouverture du marché de la bière soit notre seul espoir pour un avenir viable. Soyons réalistes, il n’y a plus beaucoup de petits dépanneurs de quartier, et il y a une raison à cela», affirme M. Schultz.

Il utilise la plateforme des médias sociaux pour partager des informations et éduquer ses clients sur les enjeux de l’industrie, et il utilise aussi sa présence dans les médias sociaux pour rejoindre les intervenants de l’industrie, y compris la Ontario Convenience Stores Association. Il se tient à jour sur ce qui se passe dans l’industrie et il partage des informations, des articles et des vidéos chaque fois qu’il le peut.

M. Schultz a un dernier conseil pour les détaillants qui s’aventurent en ligne pour la première fois : «Le défi consiste à bâtir votre clientèle. Vous avez là une occasion unique de rejoindre, presque gratuitement, autant de personnes que vous le souhaitez, mais vous devez travailler fort!»