CCentral
Suivez-nous

Un monde de possibilités

FacebookTwitterPinterestTumblrRedditLinkedInGoogle+Share/Bookmark

salon_DEC_2014-257Le Salon Dépanneurs, épiceries & cie aura lieu les 14 et 15 avril à Montréal, ce qui signifie que si vous n’êtes pas déjà inscrit, vous devriez vous y mettre tout de suite!

Voici cinq raisons pour lesquelles vous devriez réorganiser votre emploi du temps chargé et être au Palais des congrès de Montréal avec le reste des intervenants de l’industrie des dépanneurs et des épiceries.

1. Vous pouvez voir les tout derniers produits et équipements dans la salle d’exposition.

Des centaines de fournisseurs présenteront leurs toutes dernières marchandises dans la salle d’exposition, ce qui signifie que vous pouvez être parmi les premiers à découvrir les dernières innovations dans le réseau.

Éric Magnan, propriétaire du Dépanneur 7 Jours à Sherbrooke (Qué.), affirme que le service à la clientèle est une priorité absolue et que le fait d’offrir les bonnes UGS contribue beaucoup à la prestation d’un service personnel.

«J’y vais surtout pour rencontrer de nouveaux fournisseurs et voir des nouveaux produits, les nouvelles tendances qui pourront combler les besoins de ma clientèle», de dire M. Magnan.

«J’ai fait de merveilleuses trouvailles autant chez d’anciens fournisseurs que chez les nouveaux, ajoute-t-il. C’est une expérience que je me promets de répéter cette année.»

2. Vous pouvez découvrir des stratégies et des astuces et vous remettre en mémoire ce que vous savez déjà.

Le volet éducatif est une priorité absolue au Salon Dépanneurs, épiceries & cie, qui offre une variété de séances éducatives destinées à donner un nouvel élan à votre commerce.

Les séances de cette année porteront sur l’importance du marketing numérique, les façons de créer l’environnement de magasinage idéal pour vos clients et les stratégies visant à faire augmenter le panier avec des promotions et de la vente incitative.

La gestion des employés, les services alimentaires et les connaissances des produits du tabac sont d’autres sujets qui complèteront le programme éducatif.

3. Vous passez du temps avec d’autres exploitants.

Vous êtes un exploitant occupé, ce qui signifie que chaque moment que vous ne passez pas au magasin, vous le passez probablement avec votre famille et votre communauté. L’interaction avec d’autres membres de l’industrie n’est peut-être pas une priorité 363 jours par année, mais lors de ce salon de deux jours, vous pouvez en apprendre autant que possible sur ce qui fonctionne pour d’autres qui doivent relever les mêmes défis que vous.

«J’ai connu le Salon par l’entremise de Cadrin et je pense que c’est un plus pour notre entreprise», affirme Manon Paquette, adjointe aux opérations du service à la Coopérative de l’Université de Sherbrooke.

«Nous rencontrons d’autres responsables de dépanneurs, nous échangeons ensemble et souvent il en ressort des idées vraiment intéressantes.»salon_DEC_2014-132

4. Vous pouvez poser les questions qui vous tiennent à cœur à vos fournisseurs.

Étant donné qu’il y a plus de façons de communiquer que de temps pour les utiliser toutes, les rencontres en face-à-face avec les fournisseurs valent leur pesant d’or. Vos fournisseurs auront un kiosque dans la salle d’exposition du salon. Allez donc leur rendre visite et leur poser les questions qui vous importent.

Vous pouvez aussi tout simplement engager la conversation et demander des conseils plus généraux. On ne sait jamais d’où viendra la prochaine grande idée.

5. Vous serez inspiré!

Si des séances éducatives, d’autres exploitants, de nouveaux produits et des discussions avec les fournisseurs ne vous motivent pas assez, la séance d’ouverture devrait vous inciter à vous précipiter dans votre magasin pour communiquer avec vos employés.

Hani Kafoury, un conférencier expérimenté et fondateur de Tranzition Services Conseils, présentera sa séance éducative «Stimulez votre personnel… et vos profits!» le matin du 14 avril, pour donner le coup d’envoi aux festivités et à votre désir d’améliorer votre expérience de vente au détail.

Magnan conseille à tous les détaillants de profiter de cette occasion pour faire avancer leur commerce. «Je recommande aux détaillants d’aller goûter au moins une fois au Salon pour parfaire leurs connaissances.»

Conseils pratiques :

Concentrez-vous sur les innovations. Découvrez les tout derniers produits qui peuvent aider à piquer l’intérêt des clients en magasin.

Sortez votre cahier. Assistez aux séances éducatives afin de cerner les attentes de vos clients.

Rendez visite à des exposants. Passer du temps avec vos fournisseurs pour obtenir des réponses et des contacts.

Parlez aux exploitants. Partager vos histoires de réussite inspirantes avec d’autres exploitants.